L’Histoire des Paris Sportifs

Crédit photo : http://www.tsc65.ch/

Les bookmakers n’ont pas inventé les paris sportifs du jour au lendemain. Le sport existe en réalité depuis la nuit des temps et nos ancêtres ont perpétué cette tradition tout au long des âges. Déjà dans l’Antiquité il était d’usage de parier sur des performances sportives et autres combats, c'est ce que nous avons appris sur le site http://www.omnisport.fr/ et cela nous a inspiré cet article. Nous vous proposons dans celui-ci de remonter le passé et de comprendre comment nous en sommes arrivés à parier sur des rencontres sportives sur le web.

Les premiers combats de l’Antiquité

Déjà sous l’Antiquité grecque, nos ancêtres se livraient des combats qui faisaient l’objet de paris. Les arènes utilisées à l’époque ont donné naissance à nos stades d’aujourd’hui. Le fait que des supporters se réunissent pour apporter leur soutien à une équipe spécifique est une expression de la guerre, que l’on retrouve plusieurs milliers d’années en arrière. En effet, les courses de chevaux, les combats de gladiateurs, le fait qu’il y avait déjà un favori et un outsider démontrent tout l’intérêt que l’homme portait au sport et à la compétition. Nos ancêtres avaient l’habitude de parier des objets ou de la nourriture à l’occasion de combats. Au Moyen-Âge, le principe des joutes était le même. A noter que les jeux Olympiques datent de l’Antiquité Grecque. Cet événement avait pour but d’honorer les Dieux à travers des performances physiques incroyables.

Les Romains et les premiers paris d’argent

Si les grecs pariaient des biens dans le but de s’amuser, les romains préféraient quant à eux miser pour s’enrichir. De multiples trouvailles archéologiques attestent de la popularité des jeux de hasard à cette époque –des osselets et dés rappelant le craps, ou encore des grilles en bois renvoyant au keno. L’existence d’anciennes variantes des jeux que nous pratiquons aujourd’hui démontre l’intérêt qu’avaient les romains à parier de l’argent. Ces différents jeux furent développés pendant le Moyen-Âge puis la Renaissance.

Le XIXème siècle et l’essor des paris hippiques

Dès le XIXème siècle, le monde assista à l’essor des courses hippiques. La France fit l’un des premiers pays à ouvrir ses portes à cette discipline sportive. Ainsi, la loi sur la mutualisation des courses de chevaux fut adoptée dans les années 1950 : les jockeys pouvaient déjà se partager les gains misés et pouvaient percevoir une commission sur certaines taxes légales. Dans les années 2000, les courses hippiques commencèrent à être concurrencées par d’autres sports plus attrayants. En juin 2010, avec la loi sur l’ouverture du marché français à la concurrence, l’ARJEL put autoriser les paris sur le football, le rugby et d’autres sports tels que le tennis.