Les paris

Les bookmakers mettent à profit une immense variété de paris. Si vous êtes un novice et que vous n’avez pas la moindre idée de ce qu’ils signifient, vous feriez mieux de consulter les explications ci-dessous. Nous commentons en effet les paris les plus récurrents et leurs usages en citant un exemple illustré. Vos pronostics sportifs s’adapteront à ces formes de paris qui peuvent vous faire rapporter gros, tout comme vous faire perdre beaucoup d’argent s’ils sont mal choisis !

  • Pari simple : le but du joueur est de déterminer avec précision l’issue de la rencontre. Dans le cas d’un matche de football, il pariera donc sur une victoire, une défaite ou un matche nul.

Ex: Arsenal 1 – 2 Sunderland. Le joueur remportera les gains s’il a parié sur la victoire de Sunderland.

  • Pari chance double : le but du joueur sera de déterminer avec précision l’issue de la rencontre sauf s’il a la possibilité d’émettre deux choix.

Ex: Lyon 1 – 2 Barcelone. La double chance réside dans le fait que vous pouvez soit miser sur une victoire de Lyon ou un match nul, soit une victoire de Barcelone ou un match nul. Pour gagner ici, vous auriez dû parier sur une victoire de Barcelone ou un matche nul.

  • Paris multiples : Ce pari vous permet de combiner les résultats de plusieurs rencontres en un seul et même pari. Le gain est alors déterminé par le montant de votre mise multiplié au produit des côtes.

Ex: Lille - Lens (1.80 3.40 5.60) et Tsonga – Monfils (1.80 1.80). Vous pariez sur une victoire de Lille et de Tsonga. Vous pouvez gagner 3.24 fois votre mise puisque 1.80x1.80 font 3.24.

  • Pari Over/Under : Le but du joueur est de déterminer le nombre de buts ou le nombre de points d’une équipe à la suite d’une rencontre.

Ex: Parmes – Milan AC (Over 2.5). Si vous pariez sur une victoire de Parmes mais que c’est le Milan AC qui gagne vous aurez perdu votre argent car il y a un Over de 2.5 sur la victoire de la deuxième équipe.

  • Pari Score Exact : Le but du joueur est de déterminer le résultat exact à la suite d’une rencontre.

Ex : Boston Celtics 89 – 93 Orlando Magics. Si vous ne prédisez pas le score exact vous ne gagnerez rien.

  • Pari Mi-temps/Fin de match : Le but du joueur est de deviner le score à la fin de la première puis de la deuxième mi-temps.

Ex : Montpellier 0-1 Strasbourg (1ère mi-temps)/ Montpellier 1-2 Strasbourg (2ème mi-temps). Si vous misez sur une avance d’un but pour Strasbourg à la mi-temps, vous remportez la moitié de la somme à gagner. Si vous misez sur une évolution du score à la fin du matche, vous gagnerez encore plus.

  • Paris Handicap simple : l'équipe la plus cotée -et donc la plus faible selon le bookmaker, bénéficie d'une avance de point. Le but du joueur sera de déterminer le résultat final en tenant compte du handicap.

Ex : Victoire d’Alonzo sur handicap de Barrichello. Si vous avez parié sur une victoire de ce dernier, vous ne gagnerez pas le fruit du handicap.

  • Pari Face-à-Face : Le but du joueur sera de prédire lequel des deux compétiteurs remportera l'épreuve ou aura le meilleur temps.

Ex : Contre-la-montre par équipe Deutsch Telecom contre FDJ. Vous devez déterminer laquelle des deux formations gagnera la course.

  • Pari Live: Une variante permettant de parier, modifier la composante de son pari ou tout simplement de l’annuler en cours de partie. Dans le cadre d’un Pari Live, les côtes fixées par les bookmakers changent en fonction de l’évolution du score.

Ex : Vous pariez sur une défaite de Brock Lesnar contre Randy Couture par K.O mais pouvez modifier votre choix comme bon vous semble.

  • Pari Marque/Ne marque pas : Le but du joueur est tout simplement de déterminer si l’une des deux équipes marquera en cours de matche.

Ex : Si vous prédisez que Lorient ne marquera pas contre Toulouse et que cela s’avère, vous gagnerez la somme fixée par le bookmaker.